Artículo

Gestion de Crise et Communication Sensible

 “ Le consommateur est plus pragmatique qu’on le croit et plus idéaliste qu’on le pense ”
Notre conférence « Gestion de crise et Communication Sensible » a été animée par l’expert international de la Didier Heiderich, Président de l’Observatoire International des Crises et Directeur de HEIDERICH SAS. L’objet de cette conférence était d’essayer de comprendre et de démystifier le phénomène de la crise. Comment faire pour l’anticiper, la gérer, la dépasser et reconstruire des liens de confiance avec ses stakeholders. C’est à toutes ces questions qu’a tenté de répondre notre conférencier. Dans ce qui suit, nous vous présentons les idées clés de son intervention.
La gestion de crise, un métier où l’on ne « s’ennuie jamais »
La gestion de crise est un sujet qui évolue de façon quasi permanente, présentant des risques nouveaux, des changements de paradigmes, des accélérations que l’on n’imaginait pas forcément auparavant. Avec l’intrusion d’internet et des réseaux sociaux, les crises sont de plus en plus fréquentes, de plus en plus surprenantes et peuvent parfois être d’une violence inouïe.
L’actualité des dix dernières années nous a démontré que même les plus grandes entreprises peuvent disparaître corps et âme, en quelques jours suite à une crise, l’exemple de Lehman Brothers, entre autres. Aujourd’hui, c’est le phénomène du boycott qui est sous les feux de l’actualité.
Au moment où ce genre de crise se déclenche, il y a une multitude de choses à faire pour éviter de se retrouver en situation de saturation, d’incapacité des moyens, d’incapacité décisionnelle, où l’entreprise risque de dépasser un certain nombre de seuils critiques assez rapidement. Se posent alors plusieurs questions : celle initiale de la préparation à la gestion de crise, d’exercice de crise, de la communication de crise, du media training, tout ce que l’on peut imaginer en termes d’organisation initiale…
Le meilleur manuel de gestion de crise
Le problème en temps de crise, c’est qu’elle prend l’entreprise de court. Il faut quasiment arriver à faire de la sociologie en même temps qu’on est dans une situation d’urgence, où il est vital de réagir extrêmement rapidement.
Le problème en temps de crise, c’est qu’elle prend l’entreprise de court. Il faut quasiment arriver à faire de la sociologie en même temps qu’on est dans une situation d’urgence, où il est vital de réagir extrêmement rapidement.
Vous pourriez être intéressé
Commentaires

Ajoutez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maintenant vous visualisez le contenu de APD zona centro.
Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder aux contenus adaptés à votre zone géographique